Concept de sécurité

Observation intégrale d’un objet (maison, entreprise) ou d’une situation avec pour objectif de saisir et analyser tous les facteurs pertinents en termes de sécurité. Les indications ainsi obtenues permettent de déduire des mesures techniques, électroniques, architecturales et personnelles afin de couvrir le besoin existant en termes de sécurité le plus efficacement et globalement possible.

Conseils en matière de sécurité

En Suisse, la définition du conseiller en sécurité doit être interprétée différemment. Un conseiller en sécurité peut avoir suivi différentes formations avant d’avoir obtenu son poste et exercer par conséquent différentes activités. Un conseiller en sécurité peut par exemple être un installateur électricien actif en tant que conseiller dans le cadre de l’élaboration d’un concept de sécurité à domicile ou dans une entreprise. Il peut aussi être un collaborateur d’une entreprise de sécurité et vous fournir des conseils sur des produits et des prestations.

Le conseiller en sécurité ne doit pas être confondu avec le spécialiste de la sécurité. Ce titre ne peut être porté que par les personnes qui ont terminé une formation correspondante. L’Association des entreprises suisses de services de sécurité (AESS) propose depuis 2001 l’examen professionnel fédéral d’agent(e) professionnel(le) de sécurité et de surveillance avec brevet fédéral. Les examens sont reconnus par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). Les principales compétences opérationnelles professionnelles d’un(e) spécialiste de la sécurité sont les suivantes : 

 

● prodigue les premiers secours dans toutes les situations

● rédige correctement annonces et rapports 

● met en oeuvre différents scénarios d’urgence en cas d’incident dans son domaine

● se distingue par ses compétences élevées sur le plan social et en termes de communication 

● maîtrise les installations utiles dans le domaine de la sécurité 

● se sert des moyens de communication

● identifie les menaces et prend les mesures adéquates 

● prend en compte sa protection personnelle 

● respecte dans tous les cas le principe de proportionnalité Les professionnels de la sécurité exercent leur activité comme deuxième métier.

Il n’existe en effet pas de formation de base qui conduit à un certificat fédéral de capacité.

Protection contre les effractions

Il est possible d’installer un système d’alarme pour avoir encore plus l’impression d’être en sécurité chez soi ou pour protéger votre entreprise. Une alarme effraction est en règle générale déclenchée par un détecteur de mouvement, un capteur aimanté ou un tapis de sécurité, etc. Afin de bien choisir l’emplacement, il est recommandé de demander à un spécialiste de préparer pour vous un concept de sécurité sur mesure.

Protection incendie

Une installation de détection d’incendie, également appelée BMA, est un système qui déclenche une alarme en cas de détection de fumée ou de températures élevées. Les nouvelles installations de détection d’incendie peuvent également identifier un feu en fonction des caractéristiques de ses flammes. Dans ce contexte, la zone à protéger peut faire l’objet d’une surveillance au moyen d’une caméra, afin d’exclure les éventuelles fausses alarmes. Il est ainsi possible d’éviter les interventions inutiles des secours tels que les pompiers, les sanitaires ou la police.

Protection de personnes

Aussi nommée protection rapprochée ou bodyguarding. Elle est prévue pour les personnes qui ont besoin d’une protection particulièrement importante. Il faut prévoir un maximum de sécurité spécialement en cas de menace plus grande et dans des situations de dangers. Dans de tels cas, des agents de protection se tiennent aux côtés de personnalités publiques ou de personnes privées (également applicable aux familles). Il faut bien évidemment engager des spécialistes d’entreprises renommées au bénéfice d’une grande expérience. Domaines d’engagement les plus fréquents des agents de protection des personnes :

 

  • Protection de personnes dans les affaires : protection rapprochée sur le chemin du travail, au bureau, lors d’événements ou durant des voyages à l’étranger. 
     
  • Protection de personnes lors de manifestations : fouille des locaux, contrôle d’effets personnels, d’accès et de personnes, surveillance et protection pendant le transport, service VIP. Les agents de protection peuvent être engagés pour répondre à différents besoins de sécurité. Vous pouvez en bénéficier chez vous, comme protection rapprochée sur le chemin de l’école, lors d’activités sportives, de loisirs ou d’activités commerciales.

Appel d’urgence de personnes

Adapté aux personnes travaillant seules ou aux particuliers qui ne se sentent pas en sécurité ou ne disposent pas de toutes leurs capacités physiques. Dans la plupart des cas, l’alarme est déclenchée en appuyant sur le bouton d’un appareil porté sur soi. Pour les personnes travaillant seules, le déclenchement peut aussi être provoqué par une chute ou une durée trop longue en position couchée. Les messages dans le cadre d’un appel d’urgence de personnes sont traités en priorité.

Pense-bête

On appelle pense-bête un programme qui affiche des informations dans Alarmmanager à des temps programmés et signale à l'opérateur des tâches récurrentes. On distingue deux types de pense-bête : les pense-bête liés à des objets et les pense-bête internes. Dans le cas du pense-bête lié à un objet, les informations sont consignées sous le numéro de raccordement de l’objet concerné. Les tâches – l’activation du système d’alarme par exemple – ne concernent que ce client. Le pense-bête interne rappelle des tâches comme les vérifications, des tâches de contrôle, des travaux de nettoyage, etc.

Instruction

La procédure définie avec le client qui doit être suivie après réception d’un signal. L’instruction indique précisément qui doit être informé ou déployé quand, dans quel ordre et avec quel moyen de communication. Le client en reçoit un double. Les instructions contiennent également les Mots de passe, les Codes chiffrés ou les Codes à complément.

Critère

Extension à 3 caractères du numéro de raccordement. Exemple: K01. Sa structure est composée de la lettre K suivie de deux chiffres. Les divers critères correspondent aux divers types d’événement (effraction, incendie, dérangement, etc.). Le nombre de critères affectables dépend du système d’alarme du client.

Adresse de contact

En cas d’alarme, ces personnes désignées par le client sont contactées par nos soins dans l’ordre indiqué. Il peut s’agir de personnes privées et/ou de services d’intervention comme la police ou Securitas.

armé / désarmé 

Détermine si le système d’alarme se trouve à l’état enclenché (armé) ou désenclenché (désarmé).

Contrôle d’enclenchement

Ce critère permet de surveiller l’état de commutation d’un système d’alarme. Il est possible de déterminer si le système d’alarme se trouve à l’état enclenché (armé) ou désenclenché (désarmé). De plus, toutes les commutations sont journalisées. Le client définit des horaires. Les commutations non autorisées à l’extérieur des horaires sont détectées chez nous en tant qu’erreur de contrôle d'enclenchement et analysées. 
Le contrôle d’enclenchement est utilisé dans trois types: 


Type 01: les horaires sont programmés chez Certas, chaque enclenchement et désenclenchement est transmis et analysé immédiatement. 
Type 02: les horaires sont programmés sur le système d’alarme chez le client (minuterie). Le système d’alarme décide si une erreur de contrôle d’enclenchement doit être déclenchée ou non. Le système envoie un signal quand le système d’alarme a été réarmé. 
Type 03: les horaires sont programmés sur le système d’alarme chez le client (minuterie). Le système d’alarme décide si une erreur de contrôle d’enclenchement doit être déclenchée ou non. Le système n’envoie pas de signal quand le système d’alarme a été réarmé. Pour ce type, l'opérateur ne peut pas constater si le système d’alarme est armé ou non.