Nous éclairons vos lanternes

Des personnes du métier qui utilisent le vocabulaire du métier. Les personnes évoluant en dehors de la branche peuvent parfois ne plus avoir de vue d’ensemble dans le domaine global de la sécurité. Ce n’est pas un problème. Rafraîchissez très simplement vos connaissances grâce à notre glossaire comportant tous les termes relatifs à la sécurité. 


Il vous manque quelque chose ? Ou n’avons-nous peut-être pas été compréhensibles ? N’hésitez pas à nous contacter ici. Nous vous aiderons volontiers et rapidement.

Concept de sécurité

Observation intégrale d’un objet (maison, entreprise) ou d’une situation avec pour objectif de saisir et analyser tous les facteurs pertinents en termes de sécurité. Les indications ainsi obtenues permettent de déduire des mesures techniques, électroniques, architecturales et personnelles afin de couvrir le besoin existant en termes de sécurité le plus efficacement et globalement possible.

Conseils en matière de sécurité

En Suisse, la définition du conseiller en sécurité doit être interprétée différemment. Un conseiller en sécurité peut avoir suivi différentes formations avant d’avoir obtenu son poste et exercer par conséquent différentes activités. Un conseiller en sécurité peut par exemple être un installateur électricien actif en tant que conseiller dans le cadre de l’élaboration d’un concept de sécurité à domicile ou dans une entreprise. Il peut aussi être un collaborateur d’une entreprise de sécurité et vous fournir des conseils sur des produits et des prestations.

Le conseiller en sécurité ne doit pas être confondu avec le spécialiste de la sécurité. Ce titre ne peut être porté que par les personnes qui ont terminé une formation correspondante. L’Association des entreprises suisses de services de sécurité (AESS) propose depuis 2001 l’examen professionnel fédéral d’agent(e) professionnel(le) de sécurité et de surveillance avec brevet fédéral. Les examens sont reconnus par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). Les principales compétences opérationnelles professionnelles d’un(e) spécialiste de la sécurité sont les suivantes : 

 

● prodigue les premiers secours dans toutes les situations

● rédige correctement annonces et rapports 

● met en oeuvre différents scénarios d’urgence en cas d’incident dans son domaine

● se distingue par ses compétences élevées sur le plan social et en termes de communication 

● maîtrise les installations utiles dans le domaine de la sécurité 

● se sert des moyens de communication

● identifie les menaces et prend les mesures adéquates 

● prend en compte sa protection personnelle 

● respecte dans tous les cas le principe de proportionnalité Les professionnels de la sécurité exercent leur activité comme deuxième métier.

Il n’existe en effet pas de formation de base qui conduit à un certificat fédéral de capacité.

Protection contre les effractions

Il est possible d’installer un système d’alarme pour avoir encore plus l’impression d’être en sécurité chez soi ou pour protéger votre entreprise. Une alarme effraction est en règle générale déclenchée par un détecteur de mouvement, un capteur aimanté ou un tapis de sécurité, etc. Afin de bien choisir l’emplacement, il est recommandé de demander à un spécialiste de préparer pour vous un concept de sécurité sur mesure.

Protection incendie

Une installation de détection d’incendie, également appelée BMA, est un système qui déclenche une alarme en cas de détection de fumée ou de températures élevées. Les nouvelles installations de détection d’incendie peuvent également identifier un feu en fonction des caractéristiques de ses flammes. Dans ce contexte, la zone à protéger peut faire l’objet d’une surveillance au moyen d’une caméra, afin d’exclure les éventuelles fausses alarmes. Il est ainsi possible d’éviter les interventions inutiles des secours tels que les pompiers, les sanitaires ou la police.

Protection de personnes

Aussi nommée protection rapprochée ou bodyguarding. Elle est prévue pour les personnes qui ont besoin d’une protection particulièrement importante. Il faut prévoir un maximum de sécurité spécialement en cas de menace plus grande et dans des situations de dangers. Dans de tels cas, des agents de protection se tiennent aux côtés de personnalités publiques ou de personnes privées (également applicable aux familles). Il faut bien évidemment engager des spécialistes d’entreprises renommées au bénéfice d’une grande expérience. Domaines d’engagement les plus fréquents des agents de protection des personnes :

 

  • Protection de personnes dans les affaires : protection rapprochée sur le chemin du travail, au bureau, lors d’événements ou durant des voyages à l’étranger. 
     
  • Protection de personnes lors de manifestations : fouille des locaux, contrôle d’effets personnels, d’accès et de personnes, surveillance et protection pendant le transport, service VIP. Les agents de protection peuvent être engagés pour répondre à différents besoins de sécurité. Vous pouvez en bénéficier chez vous, comme protection rapprochée sur le chemin de l’école, lors d’activités sportives, de loisirs ou d’activités commerciales.

Appel d’urgence de personnes

Adapté aux personnes travaillant seules ou aux particuliers qui ne se sentent pas en sécurité ou ne disposent pas de toutes leurs capacités physiques. Dans la plupart des cas, l’alarme est déclenchée en appuyant sur le bouton d’un appareil porté sur soi. Pour les personnes travaillant seules, le déclenchement peut aussi être provoqué par une chute ou une durée trop longue en position couchée. Les messages dans le cadre d’un appel d’urgence de personnes sont traités en priorité.

Pense-bête

On appelle pense-bête un programme qui affiche des informations dans Alarmmanager à des temps programmés et signale à l'opérateur des tâches récurrentes. On distingue deux types de pense-bête : les pense-bête liés à des objets et les pense-bête internes. Dans le cas du pense-bête lié à un objet, les informations sont consignées sous le numéro de raccordement de l’objet concerné. Les tâches – l’activation du système d’alarme par exemple – ne concernent que ce client. Le pense-bête interne rappelle des tâches comme les vérifications, des tâches de contrôle, des travaux de nettoyage, etc.

Instruction

La procédure définie avec le client qui doit être suivie après réception d’un signal. L’instruction indique précisément qui doit être informé ou déployé quand, dans quel ordre et avec quel moyen de communication. Le client en reçoit un double. Les instructions contiennent également les Mots de passe, les Codes chiffrés ou les Codes à complément.

Critère

Extension à 3 caractères du numéro de raccordement. Exemple: K01. Sa structure est composée de la lettre K suivie de deux chiffres. Les divers critères correspondent aux divers types d’événement (effraction, incendie, dérangement, etc.). Le nombre de critères affectables dépend du système d’alarme du client.

Adresse de contact

En cas d’alarme, ces personnes désignées par le client sont contactées par nos soins dans l’ordre indiqué. Il peut s’agir de personnes privées et/ou de services d’intervention comme la police ou Securitas.

armé / désarmé 

Détermine si le système d’alarme se trouve à l’état enclenché (armé) ou désenclenché (désarmé).

Contrôle d’enclenchement

Ce critère permet de surveiller l’état de commutation d’un système d’alarme. Il est possible de déterminer si le système d’alarme se trouve à l’état enclenché (armé) ou désenclenché (désarmé). De plus, toutes les commutations sont journalisées. Le client définit des horaires. Les commutations non autorisées à l’extérieur des horaires sont détectées chez nous en tant qu’erreur de contrôle d'enclenchement et analysées. 
Le contrôle d’enclenchement est utilisé dans trois types: 


Type 01: les horaires sont programmés chez Certas, chaque enclenchement et désenclenchement est transmis et analysé immédiatement. 
Type 02: les horaires sont programmés sur le système d’alarme chez le client (minuterie). Le système d’alarme décide si une erreur de contrôle d’enclenchement doit être déclenchée ou non. Le système envoie un signal quand le système d’alarme a été réarmé. 
Type 03: les horaires sont programmés sur le système d’alarme chez le client (minuterie). Le système d’alarme décide si une erreur de contrôle d’enclenchement doit être déclenchée ou non. Le système n’envoie pas de signal quand le système d’alarme a été réarmé. Pour ce type, l'opérateur ne peut pas constater si le système d’alarme est armé ou non.

Surveillance vidéo

Le recours à des systèmes vidéos permet une surveillance efficace, même à de grandes distances. Certas propose une évaluation de signaux vidéos pour vérifier une alarme ou ouvrir une porte à distance. 

L’offre de systèmes de vidéosurveillance est très variée. Il est possible d’acquérir des caméras de sécurité pour l’intérieur et l’extérieur (outdoor). Une transmission sans fil via un raccordement WLAN et un service dans le nuage permet de transmettre le signal pratiquement sans retard et partout. Des systèmes complets câblés sont majoritairement installés dans les nouveaux bâtiments.

Caméras de surveillance

Caméras de surveillance en extérieures

Caméras de surveillance WLAN

Set à caméras de surveillance

Surveillance de domicile

Il est important d’élaborer un concept de sécurité prenant en compte les besoins personnels pour une surveillance de domicile. Vous pouvez faire équiper l’intérieur et l’extérieur de votre domicile comme vous le souhaitez, que ce soit avec une installation de détection d’effraction, un bouton caché en cas d’agression, une installation de surveillance vidéo ou un système de protection incendie. Seuls vos besoins en termes de sécurité comptent ici.

Surveillance en intérieure

Une surveillance intérieure est recommandée pour les commerces et les entreprises (p. ex. shops et caisses de stations-service) ou les particuliers qui souhaitent faire surveiller des objets bien précis (p. ex. objets d’art et bijoux). Cela peut être assuré selon vos besoins par une installation de détection d’effraction, un bouton caché en cas d’agression, une installation de surveillance vidéo ou un système de protection incendie.

Contrôle d'accès

Un contrôle d’accès est une mesure de sécurité fondamentale dans un bâtiment. Les sites nécessitant un niveau de sécurité plus élevé exigent justement des solutions spéciales d’ouverture et de fermeture. Un système d’accès individuel qui canalise le flux des personnes entrantes peut assurer un contrôle des accès. Parmi ces systèmes, on trouve notamment des tourniquets, des couloirs de contrôle d’accès, etc. En cas de combinaison avec un sas, l’installation est dimensionnée de sorte qu’une seule personne puisse passer à la fois. 

Sécurisation des fenêtres 

La sécurisation des fenêtres et des portes est primordiale pour la protection des bâtiments. Les portes vitrées de balcons ou de terrasses sont des points faibles classiques. Il est par ailleurs très facile de sortir les anciennes portes de leurs gonds. Toujours fermer et verrouiller les fenêtres et les portes d’un bâtiment en le quittant. Une fenêtre en imposte est une fenêtre ouverte. Dans ce cas, les intrus peuvent entrer en moins de 30 secondes. Il existe plusieurs autres possibilités de sécuriser vos fenêtres et vos portes : des détecteurs mécaniques, électroniques ou magnétiques indiqueront au système d’alarme un état non souhaité. Il est aussi très facile de garder un oeil sur les portes, 
les fenêtres, les portes de garages, etc. grâce à un système de surveillance vidéo

Sécurisation des portes

Porte de sécurité

Une porte massive avec différentes caractéristiques de sécurité : verrouillage multiple avec crochet arrière, serrure à cylindres profilés, gâche de sécurité et renfort de paumelles. Différentes variantes sont disponibles telles que des portes coupe-feu, des portes anti-fumée, des portes antiradiation, etc.

Protection contre effraction par la fenêtre

Interphone

Un interphone permet à deux personnes de communiquer depuis deux endroits différents. Ces systèmes sont principalement utilisés afin d’assurer un contact entre des espaces intérieurs et extérieurs, mais peuvent aussi servir à communiquer entre deux espaces intérieurs. Ils sont souvent reliés à une sonnette. Les interphones les plus modernes sont équipés de caméras vidéo qui permettent un contrôle visuel.

Système d’alarme

Un système d’alarme, également nommé installation de détection d’effraction (EMA), est un système de sécurisation d’objets (maison, entreprise, entrepôt, garage, magasin, etc.) et de personnes. Le système d’alarme est en règle générale composé d’une centrale (sur place) ainsi que de capteurs et détecteurs connectés. Cette connexion à la centrale est assurée par câble ou par ondes radio. En cas d’alarme, un signal acoustique et optique est généralement activé sur place. Si le système d’alarme est équipé d’une option de transmission d’alarme, il informe alors les autres centrales programmées comme par exemple la centrale d’alarme de Certas.

Centrale d’alarme

Il existe des centrales d’alarmes publiques (ÖZ) et privées (PRAZ). La police, les pompiers et l’armée sont par exemple des centrales publiques. Les centrales d’alarme privées reçoivent les signaux de différents systèmes d’alarme et installations de surveillance technique. Les événements sont évalués par l’opérateur (agent de sécurité) et traités à l’aide du plan d’alerte (directives) du client. La centrale d’alarme de Certas est occupée 24 heures sur 24, 365 jours par année.

Système d’alarme

Système de protection d’objets et de personnes. Le système d’alarme est en général composé de la centrale et des capteurs et détecteurs qui y sont connectés. La liaison à la centrale est réalisée par câble ou par radio. En cas d’alarme, un signal acoustique et optique est en général activé sur place. Si le système d’alarme peut transmettre des alarmes, il informe alors les postes programmés, Certas par exemple.

Einbruchmeldeanlage

Détecteur de mouvement

Un détecteur de mouvement est un capteur qui réagit aux mouvements. Son fonctionnement se base soit sur un principe actif avec des ondes électromagnétiques (double radar) ou à ultrasons, soit sur un principe passif avec un rayonnement infrarouge (PIR – Passive Infrared). Il est possible de combiner ces deux méthodes. Des détecteurs de mouvement sont par exemple intégrés à des systèmes d’alarme et d’éclairage.

Détecteurs de fumées 

Les détecteurs de fumées ou d’incendie sont des capteurs d’installations de détection d’incendie, qui identifient l’apparition de fumée ou de flammes (incendies).

Installation de détection d’incendie

Une installation de détection d’incendie, également appelée BMA, est un système qui déclenche une alarme en cas de détection de fumée ou de températures élevées. Les nouvelles installations de détection d’incendie peuvent également identifier un feu en fonction des caractéristiques de ses flammes. Dans ce contexte, la zone à protéger peut faire l’objet d’une surveillance au moyen d’une caméra, afin d’exclure les éventuelles fausses alarmes. Il est ainsi possible d’éviter les interventions inutiles des secours tels que les pompiers, les sanitaires ou la police.

Détecteur mécanique de bris de verre

Un détecteur mécanique de bris de verre est activé lorsqu’une vitre est brisée grâce à un capteur de vibration collé au verre. La version électronique de ce détecteur identifie un tel événement au moyen de fils tendus sur ou dans la vitre ou encore au moyen d’un fréquencemètre qui détecte les bruits d’une vitre qui se brise.